Astuces et rangements sous les toits

1 Comment

Déjà propriétaire d’un petit appartement perché sous les toits, près du quartier des Halles à Paris, Étienne apprend la mise en vente du studio voisin. Plein d’idées pour aménager ce lieu il choisit comme maître d’oeuvre Pascale Perrier, une architecte d’intérieur. Après avoir abattu les cloisons pour réunir les deux studios et le palier, celle-ci découvre une superficie d’environ 60 mètres carrés. Loger dans ce petit appartement parisien les milliers de livres, CD et DVD d’Étienne, c’est la prouesse réalisée par l’architecte qui a créé un lieu plein d’astuces et de rangement, où bois et technologie font bon ménage.

 

source : Le journal de la maison

Un deux pièces très astucieux

10 Comments

Tout changer dans un deux pièces de 55 mètres carrés mal agencé et manquant de confort, pour un budget de 75000 euros… Voilà le défi que les propriétaires de cet appartement lancent à l’architecte d’intérieur Laurent-Olivier Gros. Ils rêvent d’un logement complètement ouvert mais où l’on peut néanmoins s’isoler, ultra fonctionnel mais élégant, avec un bel espace de réception. Le jeune architecte imagine le projet selon trois axes : la circulation de la lumière, les rangements sur mesure et l’harmonie des couleurs. Il commence par retravailler les volumes en supprimant les cloisons et en cassant les plafonds, de façon à gagner de la hauteur et à faire apparaître les belles poutres anciennes. Deux grandes fenêtres sont installées sur le toit pour laisser entrer la lumière naturelle.Afin de définir les zones de vie sans les recloisonner, il sépare la chambre avec une paroi en verre coulissante, qu’il double d’un rideau pour d’intimité. Cet aménagement laisse circuler la lumière dans un esprit loft. Un compromis intelligent qui permet de vivre dans un espace qui paraît complètement ouvert le jour et offre la possibilité de s’isoler le soir.

 

 

 

source :Le Journal de la maison

Un pied à terre full design scandinave

3 Comments

Lorsque Nicholas Eis a choisi de garder ce petit appartement dans le centre de Copenhague pour son travail de designer de meubles, alors qu’il habite ordinairement une petite maison avec sa compagne et leur fille, il a voulu repenser totalement les volumes. Il a abattu tous les murs d’origine et est reparti de zéro pour exploiter jusqu’au dernier centimère  les modestes 42m². «L’exploitation optimale de ces quelques mètres carrés a été l’alpha et l’oméga. J’ai passé beaucoup de temps  à étudier le plan  original et à réfléchir aux changements possibles « , déclare Nicholas.  Après quelques mois de travaux, il a obtenu les volumes bien définis qu’il souhaitait et a meublé son appartement avec des classiques du design scandinave bravant les époques sans jamais vieillir. Quelques couleurs fortes ajoutées ça et là, ont fini par apporter la gaité dans cet intérieur simple et beau.

 

source : Boligmagasinet

Un garage transformé en mini-loft à Bordeaux

1 Comment

Un jeune photographe free-lance, Jérémie Buchholtz, a choisi de transformer un garage de 43m² en habitation dans un quartier animé de Bordeaux. Réalisée par le cabinet d’architecture Fabre/De Marien, la rénovation a été faite en pin douglas, avec un premier niveau consacré à la partie travail et la zone de vie et au second niveau dans un cube, une partie nuit surélevée  qui cache également la salle de bains.  Le sol est en béton . Une cloison en pin coulisse sur le devant de la façade afin de fermer le patio et de privatiser cet endroit « Je suis quelqu’un qui n’a pas besoin de beaucoup d’espace », dit Jérémie, « mais j’ai besoin d’un espace pour mon travail. »

 

 

source : New-York Times

 

 

Vivre dans une ancienne boutique

5 Comments

Certains rêvent d’une maison dans la campagne, tandis que d’autres ne peuvent pas s’éloigner de la ville. Janicke Dass appartient à cette dernière catégorie. Elle a investi une ancienne boutique, et afin d’éviter les erreurs d’aménagement elle a demandé à une architecte d’intérieur de l’aider à la restructurer. Certains  problèmes particuliers devaient être résolus  comme celui du revêtement de sol qui par sa proximité avec le trottoir devait être résistant et se nettoyer facilement, un vinyl prévu pour les magasins a donc été posé, le second problème principal étant le vis à vis sur les passants qui devait être occulté sans retirer de luminosité à la pièce. Un film dépoli a donc été posé sur toute l’ancienne vitrine, Dans un futur proche Janicke pense en retirer la partie supérieure afin d’avoir une vue sur le ciel de la ville. Les couleurs fortes  et brillantes – jaune, rouge, bleu et violet – ont donné la personnalité que  Janicke recherchait pour cet endroit .

 

source : Klikk

 

Un studio vert et bohème

3 Comments

Dans ce studio de 35m² les espaces sont séparés en un salon et une cuisine assez grande pour installer un coin repas. L’audace a été ici de choisir une couleur verte soutenue pour le mur du salon, couleur qui parfois fait fuir les superstitieux mais qui là est en total raccord avec la nature environnant cet immeuble ancien dans un quartier dynamique de Stockholm. Le coin repas est typique du design scandinave des années 50 avec sa table en teck et ses chaises assorties. Dans le salon, de simples matelas habillés de plaids et de coussins donnant un petit air bohème à l’ensemble, servent de canapés le jour et de lit la nuit.

 

 

source : Stadshem

Un studio optimisé

4 Comments

Ce studio parisien a été entièrement rénové par l’architecte Manuel Sequeira qui,  pour exploiter au maximum les 32m² disponibles a dessiné un plan en enfilade sans véritable rupture. Au sol partout le même parquet pour unifier les surfaces. L’entrée se fait directement dans le salon qui n’est séparé de la chambre que par une demi cloison ajourée et une estrade, sur le mur court un meuble bas et long qui se poursuit dans l’espace nuit y formant une desserte bien utile. Mis à jour, le mur de vieilles pierres apporte un relief inattendu tout en rappelant que le lieu ne fut pas toujours une habitation mais un atelier.

 

source : Du côté de chez vous

Un garage converti en loft

2 Comments

Un petit garage de 52m² s’est converti en un loft confortable et lumineux, décoré avec des meubles et des tissus actuels déclinés en tons rouges et neutres. La source de lumière principale vient de l’ancienne façade du garage, habillée de briques de verre, gardant l’intimité à ce local en rez de chaussée tout en l’inondant de lumière.

 

 

source : Mi casa

Un cabanon comme un belvédère

2 Comments

Perché sur les hauteurs de Marseille, ce cabanon embrasse toute la baie. Canisses et rideaux blancs ombrent la maison à l’heure de la sieste. Le soleil, la mer, quelques meubles rares et des couleurs fifties  suffisent à faire de ce habitat traditionnel marseillais le petit  paradis de l’architecte d’intérieur François Champsaur.

 

 

source: Elle Deco

 

 

Un pied à terre très fifties

1 Comment

La décoratrice d’intérieur Karine Herz a tout de suite perçu le potentiel de cet appartement parisien à devenir le parfait pied-à-terre pour touristes de passage. Il ne payait portant pas de mine avec ses trois pièces en enfilade de 31 m2 et décorées de façon très conventionnelle… L’objectif était de lui redonner un coup de jeune en lui imprimant le style du Paris actuel. Grâce à une bonne dose d’ingéniosité et à une déco inspirée, mêlant les fifties au seventies et au contemporain, le trois-pièces de poche est devenu aussi fonctionnel que joli. Le tout, sans trahir l’esprit des lieux…

 

 

 

source : Du côté de chez vous

Vous aimerez aussi - You may also like